Les colorants, produits chimiques, exhausteurs de gout, arômes, conservateurs au restaurant




La cuisine fait maison disparaît peu à peu des restaurants traditionnels mais aussi des cantines au profit de la nourriture industrielle.
Il s'agit d'une tendance lourde, en marche depuis plusieurs décennies, liée à notre mode de vie et à la part croissante du poids des industriels de l'agro-alimentaire dans la restauration (hors domicile comme " à la maison " d'ailleurs).

Non seulement c'est une tromperie mais lorsque l'industrie nous livre des produits de piètre qualité, c'est notre santé et celle de nos enfants qui est menacée.



En grande surface, l'étiquetage obligatoire des produits alimentaires doit faire apparaître une liste assez exhaustive de leur composition (mais non intégrale, des progrès sont encore à faire). En revanche, au restaurant le client n'est pas informé de la composition des plats qu'on lui sert, et consomme le plus souvent nombre d'additifs alimentaires sans le savoir.

Ainsi, nous mangeons bien souvent des produits chimiques sans en avoir connaissance.
Nous rappelons que les industriels sont obligés d'indiquer la composition des produits mais ce n'est pas le cas au restaurant ou à la cantine.

L'industrie agro-alimentaire utilise des additifs alimentaires pour :
  • Rehausser le goût de préparations dont la saveur des ingrédients de base se perd beaucoup dans le processus industriel de fabrication, ainsi que dans le mode de conservation et dans le long laps de temps entre la fabrication du produit et sa consommation finale.
  • Compenser la faiblesse relative du poids des ingrédients de base principaux. Par exemple, les industriels, pour produire toujours moins cher, vont rajouter de l'eau dans la préparation d'une sauce à la tomate pour en limiter le coût ou de l'air dans la fabrication de la crème glacée… De même, le sucre est très utilisé dans l'industrie agroalimentaire, y compris dans les plats salés, car il permet de rehausser le goût de la préparation, car c'est un excellent conservateur, et aussi car il instaure une dépendance. Ainsi, plus on consomme de plats cuisinés et d'aliments industriels, plus on en est dépendant.

Des arômes artificiels ou dits "naturels".
Il faut savoir que les arômes dits "naturels" ne sont pas forcément obtenus grâce au produit de base correspondant. S’il est seulement fait mention d’ « arôme naturel » ou d’ « arôme vanille » dans une glace à la vanille, cela veut dire que l’arôme provient d’une substance animale ou végétale présente dans la nature, mais qu’il ne provient pas de la vanille.
Ils peuvent être fabriqués avec des écorces, des champignons, voir des bactéries qui sont "naturelles".

En revanche, l’emploi du terme arôme naturel conjointement avec le nom d’une source, comme « arôme naturel de fraise » signifie que l’arôme provient dans sa plus grande partie d’extrait de fraise.

Avec des arômes il est possible de recréer le goût de quasiment tous les aliments.
Des conservateurs.
Ils sont largement utilisés par les industries agroalimentaires car le délai entre la fabrication des plats et leur consommation peut être très long. Le restaurant qui fait de la cuisine maison n’a évidemment pas l’usage des conservateurs alimentaires Par exemple, l’additif E201 ou Benzoate de sodium est utilisé comme conservateur. A noter qu’il est potentiellement toxique et que des études sur le sujet sont en cours. Il est suspecté dans le déclenchement d’hyperactivité ou de cirrhose du foie notamment.
Vous pouvez parfaitement en ingérer évidemment sans le savoir en …allant au restaurant.
Les exhausteurs de goût.
C'est le complément idéal de l’arôme. Le produit, généralement du glutamate de sodium (ou E621) permet de rendre "bonne" une préparation insipide. Le glutamate est l’un des additifs alimentaires les plus utilisés au monde. Pour autant, selon certains experts (non rémunérés quant à eux par l’industrie agroalimentaire), celui-ci est suspecté de détruire…les neurones. Il semblerait aussi que le glutamate créé une forme de dépendance et que c'est l’une des raisons qui explique qu'un enfant élevé au glutamate ne trouvera pas bon un produit fait maison naturel.

Le glutamate consommé en trop grande quantité peut induire le "syndrome de la cuisine chinoise" entraînant somnolence, maux de tête et d'estomac, raideur des articulations...
Le drame est qu’il arrive aussi parfois que certains "restaurants" utilisent aussi le glutamate pour leurs plats "fait maison"

Les colorants
Ils sont présents partout et hélas aussi au restaurant et à la cantine. Nous sommes formatés aux colorants et les vrais restaurateurs en sont victimes lorsqu'ils font du fait maison qui n'a pas de couleurs "flash".
Mais pourquoi votre saumon est-il blanc ? C'est parce qu'il est sauvage et qu'il n'est pas bourré de colorants.
 Pourquoi votre sauce tomate tire-t-elle sur l'orange ? C'est parce que c'est la couleur naturelle des tomates que nous avons utilisées aujourd'hui.
 Pourquoi votre glace, votre veau, votre sirop de menthe... ont cette couleur ? Pour les mêmes raisons que précédemment.
 Il existe des colorants naturels comme le jus de betterave rouge mais aussi des colorants "naturels de synthèse" comme le ß-carotène (dit "synthétiques identiques aux naturels"), E141 (Vert, complexe cuivre-chlorophylle) ou des artificiels E110 (jaune orange), E122 (rouge) , E102 (jaune), E124 (rouge), E104 (jaune), E129 (rouge, autorisé sous conditions), E171 (blanc)...

Certains colorants sont suspectés d'êtres allergènes ou cancérigènes
Les agents de textures.
Afin de rendre plus attractif votre plat, les industriels modifient la consistance des plats cuisinés grâce à ces additifs. Ils peuvent ainsi incorporer des émulsifiants (ex E322 Lécithines d'œuf ou de soja) , des gélifiants ou des épaississants (ex E401 Alginate de sodium) dans leurs préparations que vous ingérerez sans le savoir… au restaurant. .

Des édulcorants comme l’aspartame sont largement utilisés alors que beaucoup d’entre eux seraient des poisons violents.

C'est ainsi que beaucoup de consommateurs finissent par trouver des aliments naturels et des plats fait-maison non appétissants tellement l’industrie agroalimentaire a envahi notre alimentation quotidienne ainsi que quantité de plats servis au restaurant.

 Beaucoup de consommateurs, et de plus en plus, essaient de manger sainement à domicile et s’efforcent d’éviter au maximum les additifs dans les produits qu’ils achètent et pendant ce temps aucune loi ne nous permet d’être informés de ceux présents dans les plats que l’on nous sert au restaurant…

Nous, les Restaurants Qui Font a Manger et les Cantines Qui Font a Manger, nous nous battons pour cette transparence.

 Produits chimiques, additifs alimentaires, mauvaises graisses, huile de palme, sucre, édulcorants, exhausteurs de goût (glutamate de sodium), colorants dits "naturels", conservateurs, et autres E... doivent nous être indiqués.

 
Vous désirez en savoir plus, lisez nos pages sur le fait maison.

Accueil - Le fait maison  - Annuaire des restaurants - Les artisans restaurateurs fiers - Le fait maison pas plus cher - Inscription annuaire - Projet de loi - Nous contacter

.

..
 
L’article L122-5 du code de la propriété intellectuelle n’autorise que les « Les copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective » et les « Les analyses et courtes citations » sous réserve que « soient indiqués clairement le nom de l'auteur et la source »
Toute contrefaçon est sanctionnée par les articles L.335-2 du code de la propriété intellectuelle.

L’article L.122-4 précise que « Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l'adaptation ou la transformation, l'arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque »

Nous contacter

CantinesQuiFontaManger.fr
RestaurantsQuiFontaManger.fr

"Restaurants qui font à manger",  marque déposée

Copyright © 2017 - Restaurants Qui Font A Manger. Mise à jour Janvier 2017
Tous droits réservés - Reproduction interdite sans autorisation.

oo