.
Définissons le mot "restaurant" traditionnel ou collectif.

Nous éditons l'annuaire des Restaurants Qui Font à Manger et l'annuaire des Cantines Qui Font à Manger, il est donc de fait assez logique de tenter de définir le mot restaurant et ce pour deux raisons:
1) Au moins nous savons de quoi nous parlons.
2) Cela permet de mettre un cadre et déterminer quels sont les types de restaurants qui ont leur place dans l'annuaire.
 

Définition du "Restaurant":
Le Larousse définit le restaurant ainsi
"Établissement commercial où l'on sert des repas contre paiement".

Pour Wikipedia:
"Un restaurant est un établissement où l'on sert des plats préparés et des boissons à consommer sur place, en échange d'un paiement. Généralement, la nourriture y est préparée par un chef cuisinier. "

La définition voudrait donc que le restaurant traditionnel ou collectif intègre plusieurs "obligations" dont les suivantes:
  • Un cuisinier fait à manger.
  • Les plats sont consommés sur place.
  • Les plats sont servis.
Notons que le collège culinaire de France dirigé par Alain Ducasse introduit la notion de "restaurant de qualité".
Cette dénomination introduit une confusion sans doute volontaire.
Alors que nous pensons que la "qualité" d'un restaurant repose sur la définition suivante du mot qualité: "Ensemble des caractères, des propriétés qui font que quelque chose correspond bien ou mal à sa nature, à ce qu'on en attend :" (Larousse), le collège joue sur cette définition usuelle "Ce qui rend quelque chose supérieur à la moyenne" (Larousse).
Alors que nous cherchons à savoir quel type d'établissement devrait s'appeler "restaurant" ou "artisan restaurant", le collège culinaire introduit de fait une notion de hiérarchie entre les restaurants
chère aux guides et aux étoiles.
Posons-nous quelques questions:

Cuisine fait maison :
Un restaurant qui ne fait pas à manger, qui sert du "tout fait" est-il un restaurant ?
Pour nous la réponse est plutôt "non" et à l'instar des boulangeries, nous pensons que ce type de lieu devrait plutôt s'appeler "point de restauration" et non "restaurant".

Mais la réalité aujourd'hui est telle qu'il est raisonnable de renoncer au critère "fait-maison" pour définir le mot restaurant en France.


Plats consommés sur place:
C'est assez facile à comprendre dans le cadre traditionnel, un restaurant nous sert ce qui a été cuisiné dans la cuisine (j'aime bien répéter le mot cuisine) à coté.

Le législateur français, lorsqu'il y avait deux taux de TVA affirmait que ce point est capital. En effet, lorsque vous vous rendiez dans une chaîne, dite de restauration rapide, l'on vous demandait si c'était pour consommer sur place ou à emporter. Ainsi un "plat" emporté était taxé à 5,5% et un "plat" consommé sur place était taxé à 19,6%.
Il est ainsi décidé que c'est la prestation de service (lieu d'accueil, tables, serveur, débarrasser, propreté du local, ...) qui est primordial dans le mot restaurant

Un restaurant dans lequel nous ne mangeons pas sur le "lieu d'achat" (je ne vais pas écrire "lieu de production" sinon nous risquons de devoir aller manger en Chine), n'est donc PAS un restaurant.

Exception: Les cantines et restaurants collectifs disposent souvent d'une cuisine centrale qui se charge de préparer les repas pour un ensemble de restaurants qui disposent alors d'une cuisine satellite uniquement chargée de la remise en température. Bien entendu si la cuisine centrale est éloignée de plus d'une vingtaine de kilomètres des restaurants alors il devient difficile de parler encore de restaurant !

Plats servis sur place:
Ici aussi, c'est assez facile à comprendre dans le cadre traditionnel, un restaurant nous sert ce qui a été cuisiné.
Si l'on s'ent tient à cette stricte définition alors une cafétéria, self service ou un Mac Donald, Quick, KFC n'auraient pas droit au titre de restaurant.
J'entends que nous sommes nombreux à le penser mais dans les faits "ça se discute".
Le plus simple est de prendre quelques exemples:


Une pizzeria qui sert ses clients est-elle un restaurant ?
Oui, car elle fournit une prestation de service, pizza chaude, table, serveur,...
A ce titre il peut figurer dans notre annuaire.

Un vendeur de Pizza à emporter est-il un restaurant ?
Non, car il ne fait que de la vente de produits alimentaires transformés, mais n'a pas une prestation de service.
A ce titre il ne peut pas figurer dans notre annuaire, même s'il fait des Pizza maison.

Un traiteur est-il un restaurant ?
Non, car au même titre que le vendeur de Pizza, il n'est pas possible de manger sur place et n'apporte pas de service de restauration quand bien même il vend du fait maison
A ce titre il ne peut pas figurer dans notre annuaire.

Et un traiteur livreur ?
Non, la prestation de livraison ne fait pas le restaurant. Si c'était le cas il nous faudrait qualifier de restaurant un supermarché qui livre des plats cuisinés

Une boulangerie qui fait des pizzas, des quiches ou des sandwitchs est-elle un restaurant ?

Non, si elle ne fait que de la vente

Une cafétéria self-service est-elle un restaurant ?
Si l'on s'en tenait à l'obligation de servir le client alors il faudrait répondre non mais la réponse raisonnable est:
Oui, car elle ne fait pas de la vente à emporter, que l'on mange sur place, qu'elle remplit des assiettes (généralement le plat principal), qu'elle offre un local pour manger...
A ce titre elle peut figurer dans notre annuaire.

A noter que nous préférons manger dans un self (ou restaurants à buffets) qui fait des plats maison plutôt que dans un restaurant dit traditionnel qui ne sert que de l'industriel.

Un restaurant rapide est-il un restaurant ?
Oui pour les mêmes raisons que la cafétéria et d'autant plus s'il sert du fait maison.
A ce titre il peut figurer dans notre annuaire.

Une cantine ou un restaurant collectif est-il un restaurant ?
Il faudra bien sur que ce restaurant ne se contente pas de servir des repas fabriqués on ne sait où.
Donc la réponse est Oui si les repas sont préparés à une distance de moins de 20 kilomètres des points de restauration.

Un chef à domicile, un restaurant à domicile est-il un restaurant ?
Si l'on s'en tient à l'obligation de servir ce qui a été préparé dans la cuisine attenante à la salle à manger alors seuls les chefs qui font la cuisine dans la cuisine du domicile aurait droit à ce titre.
Mais dans ce cas, il faudrait interdire le mot restaurant à tous les pseudos restaurants qui servent de l'industriel préparé à des milliers de kilomètres ce qui n'est pas à l'ordre du jour.

Posons-nous la question suivante: "considérez-vous qu'un coiffeur à domicile est un coiffeur ?". La réponse est "oui" sans hésitation alors pourquoi ce ne serait pas le cas du restaurant à domicile, qu'il cuisine dans la cuisine du domicile du client ou dans sa propre cuisine.

Oui mais alors quelle est la différence entre un restaurant à domicile, un traiteur livreur ou un livreur de pizza ?  Tous apportent des plats cuisinés, tous ont préparé ces plats et tous apportent une prestation de service de type livraison.
Le traiteur, le livreur de pizza ne sont pas qualifiés de restaurants alors que la cafétéria peut bénéficier du titre sans servir à manger.

Il va bien falloir trancher tout en sachant qu'entre le simple traiteur livreur et le chef à domicile qui cuisine dans la cuisine du domicile, il y a tout un panel et donc une frontière imprécise.
Tout est dans le degré de prestation de service, dans le niveau de prestation de restauration.

Oui s'il remplit des obligations de restauration suivantes:
  • Cuisine au domicile du client ou au minimum assemblage final au domicile du client, (pas une simple livraison)
  • Prestations de service de type restaurateur, présence sur place pour finaliser les entrées, plats et desserts et ou service à table ou présence durant tout le repas.
En clair, s'il se contente de livrer, ne réchauffe pas, n'assemble pas, n'est pas présent lors du repas, ne dresse pas la table ou ne sert pas les convives (aucune de ces prestations) alors ce n'est pas un restaurant à domicile mais un traiteur.

Un cuisinier qui fait de la prestation de restauration à domicile peut figurer dans notre annuaire.



.
 


 

.
 
L’article L122-5 du code de la propriété intellectuelle n’autorise que les « Les copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective » et les « Les analyses et courtes citations » sous réserve que « soient indiqués clairement le nom de l'auteur et la source »
 
Toute contrefaçon est sanctionnée par les articles L.335-2 du code de la propriété intellectuelle.
L’article L.122-4 précise que « Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l'adaptation ou la transformation, l'arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque »




Nous contacter

CantinesQuiFontaManger.fr
RestaurantsQuiFontaManger.fr


"Restaurants qui font à manger",  marque déposée

Copyright © 2014 - Restaurants Qui Font A Manger. Mise à jour Décembre 2014 
Tous droits réservés - Reproduction interdite sans autorisation.


oo